HMdb.org THE HISTORICAL
MARKER DATABASE
            “Bite-Size Bits of Local, National, and Global History”
  Home  — My Markers  — Add A Marker  — Marker Series  — Links & Books  — Forum  — About Us
Click First to browse through the results shown on this page.   First >> 
Show DirectionsOmit Marker TextClick to map all markers shown on this page.
Search Results
France, Aquitaine (Dordogne), Beynac-et-Cazenac — Chateau Feodal de Beynac[Feudal castle of Beynac]
Forteresse du XIIe-XIIIe Siècles Baronne du Perigord La survie du patrimoine historique tient à deux facteurs: sa mise en valeur et sa restauration. Ce témoignage de notre civilisation et de notre histoire nous permet aussi de reconsitituer la passé au quotidien: c’est la tache la plus difficile à mettre en oeuvre. Elle s’avere pourtant indispensable si l’on veut que cet héritage culturel soit ressenti comme un élément de l’énvironnement naturel dans lequel nous vivons. Rien n’est plus . . . — Map (db m60408) HM
France, Aquitaine (Dordogne), Carsac-Aillac — Perigord Noir1943
1943 Dans le bois de Turnac, face a ces rochers, des rèsistants de toutes origines décidèrent de se battre ensemble contre l’occupant nazi et, avec l’appui de la population créèrent le premier maquis de Perigord Noir Souvenons Nous

[Translated by Google Translate (with modifications): 1943 In the wood Turnac, facing these rocks, resistance fighters of all origins decided to fight together against the Nazi occupation, and with the support of the people created the first underground of Perigord Black We remember] — Map (db m60517) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Domme — Jacques de Maleville
Jacques de Maleville Mis et Pair de France Grand Officier de l’Ordré Royal de la Légion d’Honneur Un des Rédacteurs du Project de Code Civil Il était né à Domme le 19 juin 1741 Il y est décédé le 29 novembre 1824

[English translation by Google Translate (with modifications): Jacques Maleville Minister and Peer of France Grand Officer of the Royal Order of the Legion of Honor One of the Editors of the Civil Code Project He was born in Domme June 19, 1741 He died November 29, 1824] — Map (db m60388) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Domme — Jacquou le Croquant
Jacquou le Croquant n’est pas seulement le personnage principal du roman èponyme d’Eugene Le Roy (1836-1907), Ecrivain régional péridourdin ayant vècu quelques annees à la Perception de Domme. Jacquou c’est le Petit Chose des années sombres de la Restauration en Périgord, David en lutte contre tous les Goliath de l’oppression et de la reaction, bataillant contre les puissants du jour, mérite contre naissance. Des Croquats, il y en a toujours eu en Périgord, terre radicale s’il en est. En ce . . . — Map (db m62288) HM
France, Aquitaine (Dordogne), La Roque-Gageac — Les GabaresLa Roque-Gageac
Vous voici, place de Tarde! Cet aplomb situé au mileiu de jardin exotique vous permet de repérer à votre gauche la bastide de Domme et à votre droite le Château de Castlenaud. Entre ces deux sites d’exception, un méandre de la Dordogne sur lequel vour pouvez apercevoir, à la belle saison, les gabares naviguer. Cette rivière peu amenagèe (par rapport à sa voisine la Garonne) était navigable surtout par fortes eaux pour éviter les pièges qu’elle pouvait dissimuler (arbres, rochers, courants, . . . — Map (db m60504) HM
France, Aquitaine (Dordogne), Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reil — Les Gravures et Peintures Prehistoirques de Rouffignac[Prehistoric Engravings and Paintings of Rouffignac]
furent scientifiquement découvertes le 29 juin 1956 par le professeur Louis-René Nougier, directeur de l’Institut d’Art Préhistorique de l’Université de Toulouse Romain Robert, Président – Fondateur de la Société Préhistoirque de l’Ariège avec la collaboration de Charles et Louis Plassard, Propriétaires de Cro de Granville L’Abbé Henri Breuil, Professseur Honoraire au College de France – Membre de l’Institue confirma le 11 juillet 1956 la hauté valeur scientifique de la . . . — Map (db m60391) HM
France, Aquitaine (Dordogne), Saint-Léon-sur-Vézère — Georges Grant MacCurdy
A la gloire du Professeur American Georges Grant MacCurdy 1865-1947 fondateur de la chaire de prehistoire française de l’Universite de Harvard et de la mission scientifique us des Eyzies et du prehistorien Louis Didon 1865-1927 de Perigueux pour leurs sensationnelles decouvertes dans cette region

[English translation by Google Translate (with modifications): In honor of Professor George Grant MacCurdy 1865-1947 American founder of the chair of French prehistory of Harvard University and . . . — Map (db m60389) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Saint-Léon-sur-Vézère — L’Émergence du ChristianismeThe Emergence of Christianity
Déjà au Ve siècle, sur le site d’une villa gallo-romaine, une première église se reflète dans les eaux de la rivière. L’eau – mireir des bâtiments, réserve de pêche et voie de communication- est, à l’époque gallo-romaine, un élément décisif pour l’inplantation de la villa où, autour d’une cour,sont regroupées la maison d’habitation et les dépendances argricoles. Celle de Saint-Léon-sur-Vézère,, contruite vers le IIIe ou le IVe siècle, s’étend du bord de la rivière jusqu’à l’actuelle . . . — Map (db m60401) HM
France, Aquitaine (Dordogne), Sarlat-la-Canéda — Chapelle des Pénitents Blancs[Chapel of the White Penitents] — Histoire de Sarlat
XVIIe siècle Le beau portail baroque est le seul ornement de l’église de Récollets devenue de chapelle des Pénitents Blancs au XIXe siècle. Depuis 1970, elle abrite un musée d’art sacré.

[English translation by Google Translate , with modifications: Chapel of the White Penitents seventeenth century The beautiful baroque portal is the only ornament of the Récollets church which became the White Penitents chapel in the nineteenth century. Since 1970, it houses a museum of sacred art. — Map (db m60438) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Sarlat-la-Canéda — Eglise Saint-SacerdosXVIIe siècle — Histoire de Sarlat
Edifiée sur les foundations de l’église romane de l’abbaye fondée au IXe siècle. Tour-clocher en grande partie romane. Orgue de Jean-François L’Epine (1752).

[English translation by Google Translate (with modifications): Built on the foundations of the Romanesque church of the abbey founded in the ninth century. Bell tower largely Romanesque. Organ Jean-François L'Epine (1752).] — Map (db m60402) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Sarlat-la-Canéda — Hôtel de Carbonnier de Marzac[Hall of Carbonnier] Marzac] — Histoire de Sarlat
XVe siècle La famille hérita du château de Puymartin au XVIIIe siècle. Ce bâtiment servit de caserne de gendarmerie jusqu’en 1819.

[English translation by Google Translate , with modifications: Hall of Carbonnier Marzac fifteenth century The family inherited the castle Puymartin the eighteenth century. This building served as a police barracks until 1819. — Map (db m60442) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Sarlat-la-Canéda — Hôtel de Cervalè
XVIIe siècle Bâti par la famille de Marqueyssac, il passa à la famille de Cerval au XVIIIe siècle.

[English translation by Google Translate , with modifications: Hotel Cervalè seventeenth century Built by the family of Marqueyssac, it passed to the family of Cerval in the eighteenth century. — Map (db m60440) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Sarlat-la-Canéda — Hôtel de Goudin[Hotel Goudin] — Histoire de Sarlat
XVIe siècle Ancienne famille de Chevaliers, seigneurs de la Roussie (Proissans).

[English translation by Google Translate , with modifications: Hotel Goudin sixteenth century Ancient family of knights, lords of the Roussie (Proissans). — Map (db m60419) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Sarlat-la-Canéda — Hôtel de Grézel[Grézel Hotel ] — Histoire de Sarlat
XVe siècle Hôtel du XIIIe siècle, embelli après la guerre de Cent Ans par un belle tour d’escalier marquant la noblesse du son propriétaire.

[English translation by Google Translate , with modifications: Hotel Grézel fifteenth century Hotel thirteenth century, embellished after the Hundred Years War by a beautiful staircase tower marking the nobility of its owner.] — Map (db m60418) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Sarlat-la-Canéda — Hôtel de Mirandol
XVIe siècle Le Comte de Mirandol fut député de la Dordogne en 1815.

[English translation by Google Translate , with modifications: Hotel Mirandol sixteenth century Count Mirandol was a member of the Dordogne in 1815. — Map (db m60436) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Sarlat-la-Canéda — Hôtel de VassalHistoire de Sarlat
Hôtel de Vassal XVe siècle Marqué par deux innovations: sa tour carrée et la tourelle jumelée en façade.

[English translation by Google Translate , with modifications: Hotel de Vassal fifteenth century Marked by two innovations: its square tower and twin turret in front. — Map (db m60435) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Sarlat-la-Canéda — Lanterne des Morts
XIIe siècle Construite au milieu du cimetière bénédictin, son architecture est uniqe en France, liée à la liturgie de l’abbaye romane.

[English translation by Google Translate , with modifications: Lantern of the Dead twelfth century Built in the middle of the Benedictine cemetery, architecture is unique in France, linked to the liturgy of the Romanesque abbey.] — Map (db m60417) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Sarlat-la-Canéda — Manoir de Gisson[Gisson Manor] — Histoire de Sarlat
XVe siècle Originellement du XIIIe siècle, it fut embelli après la guerre de Cent Ans, et doté d’une bell tour dite de nobléésse

[English translation by Google Translate , with modifications: Gisson Manor fifteenth century Originally thirteenth century, it was embellished after the Hundred Years War, and has a bell tower, sign of nobility.] — Map (db m60420) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Sarlat-la-Canéda — Palais ÉpiscopalXVIIe siècle — Histoire de Sarlat
Construit sur les vestiges du premier palais érigé au XVe siècle (façade nord), le palais du XVIIe siècle fut entièrement remanié en 1900 pour devenir un théâtre.

[English translation by Google Translate (with modifications): Built on the ruins of the first palace built in the fifteenth century (north side), the palace of the seventeenth century was completely redesigned in 1900 to become a theater.] — Map (db m60403) HM

France, Aquitaine (Dordogne), Vézac — Géologie, écologie et histoire de La Malartrie[Geology, ecology and history of the Malartrie] — Vezac
La falaise de La Malartrie est en calcaire du Crétacé (environ 85 millions d’années), formé par l’accumulation de débris vegétaux et minéraux au fond de la mer chaude que recouvrait alors le Périgord. Après le retrait définitif de cette dernière, et pendant des millions d’années, ce calaire subit la dissolution par l’eau de pluie qui creuse des galeriers souterraines. L’érosion beaucoup plus récente, en particulier par le rivière Dordogne, mit au jour grottes et cavités, occupées ici dès . . . — Map (db m60503) HM
France, Aquitaine (Dordogne), Vézac — La Dordogne et la navigation[The Dordogne and navigation]
[This marker is composed of four panels.] Jusqu’à l’arrivée du chemin de fer en 1884, la Dordogne a connu une intense activité marchande. Les flottilles venues, d’Argentat transportaient du bois, des fromage et des peaux brutes. Les bateliers de La Rogue-Gageac et de Castlenaud allaient s’approvisionner en merrain (bois de chéne débité en planche pour la tonnellerie) jusqu’en Limousin et en acheminaient une partie à Bergerac. Ils descendaient jusqu’à Libourne les vins de Domme et de Daglan, . . . — Map (db m60497) HM
France, Aquitaine (Gironde), Saint Emilion — L’ancienne Halle[The old Covered Market]
Ce bâtiment du XVIIIème siècle abrite, jusque bien après la Révolution Française, l’Hôtel de Ville, sa prision et sa halle où se tenaient certains marchés.

[English translation by Google Translate with modifications: The old covered market This 18th century building housed, until well after the French Revolution, the Town Hall, its prison, its covered market or stood some markets.] — Map (db m60518) HM

France, Aquitaine (Gironde), Saint Emilion — La Maison de la Cadene/La Porte de la Cadene[The House of the Chain/The Gate of the Chain]
La Maison de la Cadene Une charte de 1291 concéda à Guillaume Renaud de la Cadene un emplacement situé à la port du même non. La maison gothique qu’il y fit construire fut remplacée au début du XVIème siècle par une masion à pans de bois et en torchis appelée encoure aujourd’hui Maison de la Cadène.

La Porte de la Cadene Postérieure aux 6 portes Romanes de remparts extérieurs, cette arcade ogivale gothique était l’unique port de l’enceinte fortifiée intérieure. Son nom viendrait du . . . — Map (db m60520) HM

France, Aquitaine (Gironde), Saint Emilion — La Porte Brunet[The Brunet Gate] — Saint Emilion
Saint-Émilion “une de plus fortes places de la Guienne” un Moyen-Âge, fut défendue par un enceinte fortifiée edifiée de 1110 à 1224, comportant 1500 m de remparts (classés Monuments historique, le 12 julliet 1886) .Ces derniers crénelés et armés de mâchicolulis, longeaient les fossés sur un hauteur de 8 à 10 m et un épaisseur de 1,60 à 2 m. Six portes d’une épaisseur double de celle de la muraille et surmontées de larges tours, carrées permettaient d’accéder à la cité: porte . . . — Map (db m60536) HM
France, Aquitaine (Gironde), Saint Emilion — La Porte Saint Martin[The Saint Martin Gate]
Construite au XIIème siècle en même temps que les remparts extérieurs et écroulée en 1844, cette porte ouvrait sur l’ancienne commune de la Juridiction St. Martin de Mazérat, rattachée à St. Emilion en 1790. Elle tire son nom du chemin qu’elle commande et qui conduisait à l’Eglise romane de St. Martin de Mazéart.

[English translation by Google Translate, with modifications: The Saint Martin Gate Built in the twelfth century at the same time as the outer walls and collapsed in . . . — Map (db m60519) HM

France, Basse-Normandie (Calvados Départment), Courseulles-sur-Mer — Fourth Light Anti-Aircraft Regiment4e Régiment d’artillerie antiaérinne légère — 40mm Bofors Gun
[French, on left side] Ce canon Bofors de 40mm est dédi à la mémoire des hommes du 4e Régiment d’artillerie antiaérinne légère. ARC. Qui sont débarqués à Courseuilles-sur-Mer tard dans l’après midi du 6 juin 1944 afin de fournir une défense antiaérienne aux troupes Canadiennes ayant commencé de combat pour la libération de l’Europe â partir de la plage Juno. Ce cannon arbore les couleurs de la 32e Batterie d’artillerie antiaérienne légère du 4e Regiment, ARC, laquelle fut la première à . . . — Map (db m62232) HM
France, Basse-Normandie (Calvados Départment), Courseulles-sur-Mer — In Memory of All Canadian GunnersEn souvenir des artilleurs canadiens
(Two plaques, in English and French) are mounted on the shield of a field gun.) In Memory of All Canadian Gunners who from this place on 6 June 1944 began the fight to liberate France and to honor our fallen who sacrificed everything for freedom. Lest We Forget UBIQUE This gun was placed here by the Royal Regiment of Canadian Artillery 6 June 2010

(French) En souvenir des artilleurs canadiens qui depuis en endroit le 6 juin 1944 ont commencé le combat pour libérer la France et . . . — Map (db m62230) WM

France, Basse-Normandie (Calvados Départment), Courseulles-sur-Mer — Juno BeachD-Day — Jour-J
(This marker is composted of several pillars (vertical) with text inscribed upon them and several benches (horizontal) with photograph and illustration. Text is provided in both French and English.) Le Mur de L’Atlantique The Atlantic Wall (French) Une ligne défensive allemande impressionnante Pour protéger les territoires conquis par ses armées, Hitler lanca l’édification d’un Mur de Défense sur la côte Atlantique. Des l’été 1941, l’organisation TODT (du nom de L’ingénieur . . . — Map (db m62234) HM
France, Basse-Normandie (Calvados Départment), Courseulles-sur-Mer — Message to the French ResistanceLa chanson d’automne - Fall Song
Les sanglots longs Des violons De l’automne Blessent mon coeur D’une langueur Monotone. Extraits de “La chanson d’automne”, poème de Paul Verlaine La première partie fut radiodiffusée sur la BBC dans la nuit du 1er au 2 juin 1944 pour annoncer l’éventualité d’un débarguement allié en France. Le seconde partie fut radiodiffusée dans le soirée du 5 juin 1944. Elle confirmait, auprès de La Résistance, l’imminence de Débarquement.

[English translation:] The long . . . — Map (db m62231) HM

France, Basse-Normandie (Calvados Départment), Courseulles-sur-Mer — Royal Canadian Navy MemorialMarine Royale Canadienne Memorial
(French) En hommage a tous les morts our disparus de la Marine Royale Canadienne lours du conflit 1939-1945 et de l’Operation Overlord de juin 1944 Merci

(English) In honor of all those who died or disappeared while serving in the Royal Canadian Navy during the conflict of 1939-1945 and in Operation Overlord, June 1944 Thank you Juin 2009 – comité Juno Canada Normandy — Map (db m62229) WM

France, Basse-Normandie (Calvados Départment), Saint-Laurent-sur-Mer — Omaha Beach
Les forces Alliées débarquent sur cette plage qu’elle nomment Omaha Beach et libérent l’Europe — 6 juin 1944 The Allied forces landing on this shore which they call Omaha Beach liberate Europe — June 6th 1944 East side: 1st US Infantry Division  —No mission too difficult  —No sacrifice too great  .  Duty first Forced Omaha Beach at dawn 6 June West side: Erected in memory of those — The 116th RCT 29th . . . — Map (db m59751) HM
France, Basse-Normandie (Manche Départment), Sainte-Mère-Église — 82nd and 101st Airborne on D-Day
5–6 juin 1944 — les 82e et 101e Divisions U.S.A. de parachutistes libérent ce canton 5th–6th June 1944 — The 82nd and 101st Div. U.S.A. of paratroops liberate the district — Map (db m59770) HM
France, Basse-Normandie (Manche Départment), Sainte-Mère-Église — Clifford A. Maughan P.F.C.
Clifford A. Maughan P.F.C. F. Co., 505 PIR, 82nd Airborne Born 1920 — Died 1990 This plaque is to commemorate P.F.C. Clifford Maughan who parachuted into the garden of this house at approximately 01.45 hours on the morning of 6th June 1944 He was taken prisoner by a German soldier billeted in this house, who then in turn surrendered to him. P.F.C. Maughan went on to fight in Normandy, Holland and to survive the war. This is also to perpetuate the memory of . . . — Map (db m59753) HM
France, Basse-Normandie (Manche Départment), Sainte-Mère-Église — General Gavin’s Foxhole
Ici combattit Le Général James-M-Gavin le 6 juin 1944 Translation: Here fought General James M. Gavin June 6, 1944 — Map (db m59750) HM
France, Basse-Normandie (Manche Départment), Sainte-Mère-Église — House on Fire at Sainte-Mère-Église
Ici emplacement de la maison incendiée le 5–6 juin 1944 — Here stood the house that was afire on 5–6 June 1944 — Map (db m59769) HM
France, Basse-Normandie (Manche Départment), Saint-Lô — Thomas D. HowieLe Major de Saint-Lô — 12 Abril 1908 – 17 Juillet 1944
Commandant le 3e Battalion, 116e Régiment D'Infanterie, 29e Division U.S.A. Tombé a la téte de ses troupes en libérant notre ville au cri de ralliement... a Saint-Lô! (English translation) Thomas D. Howie, The Major of Saint-Lo, April 12, 1908 – July 17, 1944. Commander of the 3rd Battalion, 116th Infantry Regiment, 29th Division, U.S.A. He fell at the head of his troops during the liberation of our city. The rallying cry ... “to Saint-Lo!” — Map (db m9461) HM
France, Drôme, Allan — On August 27th, 1944, at Allan...Le 27 Aout 1944, a Allan...
Le 27 Aout 1944, a Allan neuf soldats americains de la 3eme Division D'Infanterie des Etats-Unis ont donne leur vie pour la liberte
B Company, 756th Tank Battalion 1st Lt. Edgar R. Danby Cpl. Steve Vargo Pbt. Dual F. Dishner L Company, 15th Infantry Regiment T/Sgt. Donald M. Bowman Cpl. William F. Leaman Pfc. James T. Doolin Pfc. James J. Lovascio Pfc. Norval A. Monroe Pfc. Louis Polonsky Leur sacrifice n'est pas oublie par ceux qui passent ici . . . — Map (db m68910) HM WM
France, Haute-Normandie (Seine-Maritime Départment), Étretat — Nungesser and Coli's 1927 Flight
Ce monument consacré à la mémoire de Nungesser et Coli, héros de la guerre 1914-1918, et destiné à rappeler que leur "Oiseau Blanc" quitta le sol de France, pour la première liaison aérienne transatlantique, à Étretat le 8 mai 1927, a été détruit en 1942 par l'armée allemande d'occupation. (English translation): This monument, dedicated to the memory of Nungesser and Coli, heroes of the war of 1914-1918, and intended to recall that their “White Bird” left the soil of . . . — Map (db m36513) HM
France, Haute-Normandie (Seine-Maritime Départment), Étretat — Étretat
Left panel: Étretat Où pendant la guerre 1914 - 1918 fonctionnèrent un hôpital britannique, puis un hôpital américain, où reposent pour toujours 549 combattants britanniques de la première guerre mondiale, où, le 2 septembre 1944, arriva en libératrice la 51e division de Highlanders des armées du Général Eisenhower, et où fut installé, en 1945, le “Pall Mall Camp” américain, exprime ici a la Grande-Bretagne et les États-Unis d’Amérique . . . — Map (db m58948) HM
France, Île-de-France, Auvers-sur-Oise — Van Gogh at the Ravoux Inn
Le peintre Vincent van Gogh vécut dans cette maison et y mourut le 29 juillet 1890 Translation: The painter Vincent van Gogh lived in this house and died in it the 29th of July, 1890 — Map (db m60409) HM
France, Île-de-France (Paris), Paraza — Square du Vert-Galant
Square du Vert-Galant Jusqu’à la construction du Pont-Neuf, l’île de la Cité se terminait par le Jardin du Roi, où fut édifiée la place Dauphine. La pointe actuelle de l’île est constituée de la réunion de trois îlots à la Cité, assise centrale du nouveau pont. L’îlot du nord, nommé île du Patriarche, se prolongeait à l’est par un minuscule îlot portant un moulin, dit de la Gourdaine puis de la Monnaie, car son énergie hydraulique était utilisée pour battre le monnayage royal. Celui du sud, le . . . — Map (db m61580) HM
France, Île-de-France (Paris), Paris — A Tous Les Français(To All the French )
La France a perdu un bataille! Mais la France n’a pas perdu la guerre! Des gouvernants de rencontre ont pu capituler, cédant à la panique, oubliant l’honneur, livrant le pays à le servitude. Cependant, rien n’est perdu! Rien n’est perdu, parce que cette guerre est une guerre mondiale. Dans l’univers libre, des forces immenses n’ont pas encore donne. Un jour, ces forces écraseront l’ennemi. Il faut que le France, ce jour-la, soit présente à la victoire. Alors, elle retrouvera sa liberte et sa . . . — Map (db m61542) HM WM
France, Île-de-France (Paris), Paris — André Perrin
Ici fut tue par les S.S, le 19 aout 1944 le gardien de la paix Perrin, André

(English translation by Google Translate with modifications:) Here was killed by the SS, August 19, 1944 the Peacekeeper André Perrin — Map (db m61540) WM

France, Île-de-France (Paris), Paris — Centre français de rapatriement
Entre avril et août 1945, un grand nombre de rescapés des camps de prisonniers, des camps de concentration, des camps de travail forcé, tous victimes du nazisme, furent a leur retour accueillis dans la gare d’Orsay, le plus important centre français de rapatriement.

(English translation by Google Translate with modifications:) Center of French Repatriation Between April and August 1945, a large number of survivors of prison camps, concentration camps, forced labor camps, all victims . . . — Map (db m61633) HM

France, Île-de-France (Paris), Paris — Clos Montmartre1933
Sur ces coteaux se trouvait un bosquet baptisé «parc de la Belle Gabrielle» ... jusqu’à ce que la vigne vienne recouvrir les flancs de la colline. Ces 2000 pieds de vigne peuvent produire 1 300 kilos de raisin. Le premier cru, vendangé en 1934, fut parrainé par Mistinguett et Fernandel. On y trouve également un stèle à la mémoire du dessinateur montmartrois Francisque Poulbot (1879-1946).

(Translated by Google Translate with modifications:) Clos Montmartre 1933 On these hills was a . . . — Map (db m60879) HM

France, Île-de-France (Paris), Paris — Dante rédige la Divine Comédie(Dante wrote the Divine Comedy)
Depuis 1293, Florence est en proie à la lutte incessante des partis guelfe et gibelin. Dante Alighiere, issu en 1265 d’une famille noble sans fortune, est proscrit en 1302, voué au bûcher s’il vient à être pris sur le territoire de la commune. Tous ses biens ont été confisqués, sa demeure brûlée: le poète mène alors jusqu’a sa mort, en 1321, un vie errante, et s’attache à la rédaction de son grand oeuvre. De passage à Paris, it célèbre dans ses écrits le “vico degli strami: (rue du . . . — Map (db m61459) HM
France, Île-de-France (Paris), Paris — Eglise Saint-Jean-l’Evangéliste[Church of St. John the Evangelist] — Histoire de Paris
Construite entre 1894 et 1904, à la demande du curé de Saint-Pierre de Montmartre, dont la paroisse se révèle trop étendue, cette première église moderne de Paris est l’ouvre d’un disciple de Labrouste: Anatole de Baudot. Novateur à sa manière, ce théoricien officiel, né à Sarrebourg en 1834, en mort chargé d’honneurs en 1915, conçoit l’idée d’une architecture sociale et économique, en harmonie avec l’essor industriel. Rationaliste et progressiste, doué d’une grande influence sur ses élèves, il . . . — Map (db m60803) HM
France, Île-de-France (Paris), Paris — Ici s’elevait Le Chapelle Saint Michel du Palais(Here stood the Chapel Saint Michel of the Palace)
Philippe Auguste y fut baptise en 1165 • et y installa • en 1210 • le siege de la confrerie des pelerins du Mont Saint Michel • Louis XI y transfera en 1470 le siege de l’Ordre de Saint Michel •

(English translation by Google Translate with modifications:) Here stood the Chapel Saint Michel of the Palace Philip Augustus was baptized in 1165 and installed • in 1210 the seat of the brotherhood of pilgrims from Mont Saint Michel • in 1470 Louis XI transferred the seat of the Order of St. Michael • — Map (db m61541) HM

France, Île-de-France (Paris), Paris — Jacques Cartierle 24 juillet 1534
De Saint Malo Aborde la terre du Canada et prend possession de la nouvelle France au nom de Francois 1er.

[English translation] The July 24, 1534 Jacques Cartier of Saint Malo Discovers the land of Canada and takes possession of New France in the name of France. — Map (db m60537) HM

France, Île-de-France (Paris), Paris — Jacques de Molay
A cet endroit Jacques De Molay dernier Grand Maître de l’Order du Temple A été brûlé le 18 Mars 1314

(English translation by Google Translate with modifications:) At this point Jacques De Molay last Grand Master Order of the Temple was burned March 18, 1314 — Map (db m61629) HM

France, Île-de-France (Paris), Paris — L’égoùt de Paris[The Paris Sewers]
Sous le Règne de S.M. Napoleon III Empereur des Français L’égoùt de la rue de Rivoli, de l’Hotel de Ville au Quai de la Conférence, Commencé en 1851 par M. J.J, Berger, Préfet de la Seine, a été terminé en 1854 par M. G.E. Haussmann, son successeur, la dépense montant a 750,000 F. a été supportée par la Ville de Paris Ingenieurs M.M. Dupuit, Homberg, Baudart, Rousselle, Vaudrey. Longueur 3200,00 Punte moyenne 0,001 Hauteur maximim 3m, 10 Largeur 2m.40

(Translated by Google . . . — Map (db m60922) HM

France, Île-de-France (Paris), Paris — L’Obelisque de Luxor(The Luxor Obelisk)
(North-west face of the pedestal) En presence du roi Louis Philippe 1er, cet obelisque transporté de louqsor en France a été dresse sur ce piédestal par M. Lebas, ingénieur, aux applaudissements d’un peuple immense, le XXV octobre M.D.CCC.XXXVI.

(English translation by Google Translate with modifications:) In the presence of King Louis Philippe I, this obelisk, transported from Luxor to France, was placed on this pedestal by M. Lebas, engineer, to the applause of an immense crowd, the . . . — Map (db m61674) HM

France, Île-de-France (Paris), Paris — La Conciergerie
La Conciergerie tient son nom du concierge, à qui le roi confie les droits de justice sur la demeure royale et ses dépendances. Du palais capétien de Philippe le Bel subsistent de rares salles gothiques, témoins des fastes royaux du XIVe siècle. Les salles dites «revolutionaries» évoquent le régime de la Terreur avec, en partictulier, le cellule reconstituée des la reine Marie Antoinette.

(English) The Conciergerie, originally part of the former royal palace of the French kings, it takes . . . — Map (db m61578) HM

France, Île-de-France (Paris), Paris — La maison de Rose de RosimondHistoire de Paris
Né en 1645, Claude de La Rose, dit en Rosimond, écrivain à ses heures, est choisi pour succéder à Molière dans troupe des comédiens de roi, et comme lui, il meurt en scène, à l’issue d’une représentation du “Malade imaginaire”. Depuis 1680, il possèdait ici une maison de villégiature, entourée de cinq quartiers de terre labourable. Au XIXe siècle, elle est aménagée en ateliers pour artistes: Auguste Renoir en quête d’espace y loue deux pièces et l’ancienne écurie; lui succèdent Léon . . . — Map (db m60878) HM
France, Île-de-France (Paris), Paris — La Premiere Liaison Radioelectrique[The First Radio Transmission]
Cette plaque commemore la premiere liaison radioelectrique realisee le 5 november 1898 par Ducretet entre cette plateforme et le Pantheon (Distance: 4 km) La T.S.F. Passait ce jour – la du domaine de la recherche pure dans celue des realisations pratiques Dès l’origine la fontction d’antenne de télécommunication sauva la Tour d’une destruction programmée et n’a cessé de se developper jusqua’à aujourd’hui.

(English) From the very beginning, the Tower’s telecommunication antenna . . . — Map (db m60919) HM

France, Île-de-France (Paris), Paris — Le Bateau-LavoirHistoire de Paris
“Nous retournerons tous au Bateau-Lavoir, nous n’aurons vraiment été heureux que là...” Jusqu’à sa mort, Picasso (1881-1973) garde la nostalgie du Montmartre rural de sa jeunesse, avec ses fermes, se vergers et ses cabarets pittoresques. Arrivé sur la Butte à 19 ans, il prend ici en 1904 un atelier où il exécute les dernières oeuvres de la période bleue, celles de la période rose, inspirées par ses amours avec Fernande Olivier, et les “Demoiselles d’Avignon” (1907), . . . — Map (db m60807) HM
France, Île-de-France (Paris), Paris — Le cimetiere Montmartre[The Montmartre Cemetery] — Histoire de Paris
Au dix huitième siècle, ce terrain sert d’accès aux nombreuses carrières de plâtre de la colline. Transformé en fosse commune pour les victimes des émeutes sous la Révolution, il garde cette vocation de nécropole, d’assez sinistre mémoire, sous le nom de “Cimetière de la Barrière blanche”, les parisiens exilés de la capitale après la fermeture de tous les cimetières intra-muros pour raison d’hygiene, y sont inhumés dans les conditions déplorables. Officiellement ouvert la 1er . . . — Map (db m60805) HM
France, Île-de-France (Paris), Paris — Le Drapeau Tricolore[The French Flag]
Ici, le 25 Août 1944 Aux ordertaine du Capitaine Sarniguet, les sergents Henri Duriauz, Pierre Noël, le caporal Charles Rouard, les sapeurs Marcel Conversy, André Taillefer, du Regiment de Sapeurs-Pompiers de Paris ont hissé le drapeau tricolore dans la capitale encore occupée.

(Translated by Google Translate with modifications:) Here, August 25, 1944 Ordered by Captain Sarniguet, sergeants Duriauz Henri, Pierre Noël, Corporal Charles Rouard, firefighters Conversy Marcel, André . . . — Map (db m60917) HM

France, Île-de-France (Paris), Paris — Le Lapin AgileHistoire de Paris
Vers 1860, le “Cabaret de Assassins” offre aux parisiens en mal de pittoresque sa terrasse accueillante, ombragée d’un grand acacia, et son petit vin clairet: transformé en auberge en 1886 par une ancienne danseuse fin cordon bleu, il reçoit parmi ses habitués Alphonse Allais, Caran d’Ache ou André Gill. Ce dernier décore la façade d’un lapin facétieux bondissant d’une casserole, et l’habitude se prend de designer l’établissement sous le nom de “Lapin à Gill”, vite . . . — Map (db m60880) HM
France, Île-de-France (Paris), Paris — Le Moulin de la GaletteHistoire de Paris
Plus qu’une institution, l’ancien “Blute-fin” est un monument, avec sa légende héroique; en 1814, lors du siege de Paris par les Cosaques, le dernier de quatre frères d’une dynastie de meuniers attestée depuis 1621, les Debray, finit dépecé et cloué sur les ailes de son moulin au terme d’une défense désespérée. Sous la Restauration, son fils transforme le bâtiment en salle de bal, à la décoration essentiellement composée de treillis de jardin peints en vert. L’ambiance y est . . . — Map (db m60876) HM
France, Île-de-France (Paris), Paris — Le Moulin-Rouge[The Moulin Rouge] — Histoire de Paris
Sur l’emplacement du bal de la Reine Blanche, Oler et Zidler ouvrent le Moulin-Rouge le 5 octobre 1889. Dans le jardin se promènent des singes en liberté, un énorme éléphant de bois à flancs mobiles abrite un orchestre, et sur une scène de théâtre, évoluent des danseuses mauresques. Cha-U-Kao, Jane Avril, et surtout le “quadrille réaliste” dirigé par la Goulue assurent à l’éstablissement un succcés considérable, immortalisé par les toiles et les affiches de Toulouse-Lautrec. Le 3 . . . — Map (db m60806) HM
France, Île-de-France (Paris), Paris — Marcel Rey
Le 19 août 1944 le brigadier des gardiens de la paix Rey Marcel est tombé ici pour la liberation de Paris

(English translation by Google Translate with modifications:) August 19, 1944 the Brigadier of Guardians of the Peace Marcel Rey fell here for the Liberation of Paris — Map (db m61539) WM

France, Île-de-France (Paris), Paris — Place Louis XVPlace de la Revolution — (Place de la Concorde)
Cette place inauguree en 1763, fut appellee a l’oringine, Place Louis XV De novembre 1792 a mai 1795 alors denommee Place de la Revolution Elle fut le lieu principal des executions publiques, dont celle de Louis XVI, le 21 janvier 1793, et de Marie-Antoinette, le 16 octobre 1793. Mairie de Paris 1789 - 1989

(English translation) This site inaugurated in 1763, was originally called Place Louis XV From November 1792 to May 1795 it was referred to as Place of Revolution It . . . — Map (db m61453) HM

France, Île-de-France (Paris), Paris — Porte de la Conference(Porte de la Conference) — Histoire de Paris
La porte de la Conférence marque la limite ouest de Paris jusqu’a la veille de la Révolution. En 1593, lors du siège de Paris par Henri IV redevenu huguenot, les Ligueurs utilisent cette sortie pour se rendre à Suresnes négocier avec les représentants du roi. A la suite de cette Conférence, le monarque abjure définitivement le protestantisme: “Paris vaut bien une messe!”. La paix revenue, Marie de Medicis fait aménager le quai, qui prend le nom de “Cours-la-Reyne”. Sous . . . — Map (db m61631) HM
France, Île-de-France (Paris), Paris — Saint-Benoît le BétournéHistoire de Paris
En 1431, maître Guillaume de Villon, répétiteur de droit canonique, devient chapelain de cette église aujourd’hui disparue, dont le choeur, orienté à l’ouest, justifie le surnom de «mal tournee» . Cette année-là naît François de Montcorbier: orphelin pauvre, entré à six ou sept ans un service du bon chapelain, le futur poète en garde le souvenir attendri d’un père adoptif, dont il rendra le nom célèbre. D’abord enfant de choeur, reçu bachelier à 18ans, et licencié es-arts en 1452, il passe ici . . . — Map (db m61462) HM
France, Île-de-France (Paris), Paris — Sainte-Chapelle
Restauration des verrières 107, 109,111 et 113 Les quinze verrières de la chapelle haute constituent un joyau de l’art du vitrail du XVIIIe siècle. Elles font l’objet d’une vaste campagne de restauration initiée en 2007 sur les verrières du choeur et qui s’est poursuivie en 2009 et 1010 par les trois premières verrières de la façade nord. La phase de travaux actuelle porte à la fois sur les quatre verrières suivantes de la façade nord, intitulées “Deutéronome – le Livre de . . . — Map (db m61581) HM
France, Île-de-France (Paris), Paris — Saint-Pierre de MontmartreHistoire de Paris
Dès le milieu du Ve siècle s’élèva ici, sur l’emplacement d’un temple de Mars, une première église mérovingienne. Cédée en ruines au roi Louis VI en 1133, elle est reconstruite pour l’abbaye de bénédictines fondée par la reine Adélaide de Savoie, et solennellement consacrée par le pape Eugèna III le lundi de Pâques 1147. Il s’agit de l’un des plus anciens édifices religieux de Paris, dont l’essential date du XIIe siècle, avec quelques remplois gallo-romains. Fermée au culte sous la Révolution, . . . — Map (db m60877) HM
France, Île-de-France (Paris), Paris — Samuel Champlainle 26 juin 1604
de Brouage en Saintonge Avec Pierre Dugua de Mons et ses Compagnons fondent en Acadie le premier éstablissement Français permanent au Canada et ensuite s’établira à Québec en 1608.

[English translation] The June 26, 1604 Samuel Champlain of Brouage en Saintonge With Pierre Du Gua de Monts and his companions founded in Acadia the first permanent French settlement in Canada and then drew plans for Quebec City in 1608. — Map (db m60538) HM

France, Île-de-France (Paris), Paris — The Students of France
Le 11 Novembre 1940 devant la tombe de l’Inconnu Les Etudiants de France manifestant en masse Les Premiers résistèrent à l’occupant

(Translated by Google Translate with modifications:) 11 November 1940 before the tomb of the Unknown [Soldier] the students of France demonstrated the first mass resistance the occupant — Map (db m60915) HM

France, Île-de-France (Paris), Paris — Tribunal de Commerce(Commerce Court)
A l’emplacement de l’actuel tribunal de commerce s’élevait l’église Saint-Barthélemy. Le vétuste édifice médiéval fut reconstruit à partir de 1772 et doté d’un portail classique, oeuvre de Cherpitel. A peine achevée, l’église fut détruite en 1791, et l’architecte Lenoir édifia à sa place une salle de spectacles, le théâtre de la Cité. En 1810, ces lieux furent aménagés en salle de bal, le Prado, où une clientèle d’assez mauvaise réputation dansait la polka. En 1860, le tribunal de commerce, . . . — Map (db m61455) HM
France, Île-de-France (Paris Département), Paris — Bureau de Gustave EiffelGustave Eiffel’s office
Gustave Eiffel, en compagnie de sa fille Claire, s’était aménagé un petit appartement au sommet de la Tour où il accueillait de hôtes de marque dans le cadre de réceptions intimes. Cette scène évoque la viste que lui fit Thomas Edison le 10 septembre 1889. A cette occasion, le physicien et inventeur américan, offre à Gustave Eiffel un modèle de son fameux phonographe qu’il vient présenter é l’Exposition Universelle de 1889.

Gustave Eiffel’s office Accompanied by his daughter Claire, . . . — Map (db m60918) HM

France, Languedoc-Roussillon (Aude), Paraza — Premier Pont-CanalFirst Canal Bridge — Torreat du Repudre
Torreat du Repudre Premier Pont-Canal Invention due au genie ie P.P Riquet 1676

[English translation: Torreat of Répudre First Canal Bridge Invention of the genius P.P Riquet 1676] — Map (db m60960) HM

France, Languedoc-Roussillon (Bouches-du-Rhône), Arles — Le Forum Romain et Les CryptoportiquesThe Roman Forum and the Cryptoportiques
L’implantation du Forum romain contre le flanc Ouest de la colline d’Arles a necéssité la construction d’importantes substructions destinées à établir solidement une vaste terrasse. La partie Nord de ces galeries sousterraines, appelées Cryptoportiques passe sous la place du Forum actuelle, la partie Sud sous l’Hôtel de Ville. Autour l’esplanade ainsi constituée, fut édifié dès l’installation de la colonie romaine, fondée en 46 av. J.C. par Jules César, un grand portique de colonnes encadrant . . . — Map (db m60964) HM
France, Languedoc-Roussillon (Bouches-du-Rhône), Arles — Tour des MourguesTower of the Nuns
Le mur d’enceinte médiéval de la cité reprend, à l’angle Sud-Est le tracé de rempart antique. La Tour des Mourgues fut d’abord une grande tour cylindrique de 6 mètres de haut qui renforçait cette partie de la ville romaine. Le mot provençal “Mourgues” signifie “nonne”. En effet au dessus de la tour se trouvait l’abbaye Saint-Césaire fondée au Vie siècle. A la fin du Moyen-Age (XIVe siècle), la structure romaine a été enveloppée par une chemise extérieure polygonale en . . . — Map (db m61526) HM
France, Languedoc-Roussillon (Gard), Vers-Pont-du-Gard — Pont du Gard
Cet aqueduc construit par les Romains pour conduire a Nimes les eaux de la fontaine d’Eure Reparé par les Etats de Languedoc en MDCCII a été consolidé et restauré en MDCCCLV par les ordres de l’Empereur Napoleon III et par les soins du Ministre d’Etat Ch Questel et Ch Laisné — Architectes

(English translation:) This aqueduct built by the Romans to carry water to Nimes the fountain of Eure Repaired by the States of Languedoc MDCCII was consolidated and restored MDCCCLV by the . . . — Map (db m60961) HM

France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Beziers — [Gare du Beziers]1942 – 1945
D’ici plus de 3000 ressortissants de notre department ont été contraints de partir pour le travail force en Allemagne En souvenir des deportes du travail morts en exil Victimes du Nazisme L’association des D.T. de Béziers 23 mars 1947

[Translation by Google Tranlate (with modifications): 1942 - 1945 From here more than 3000 citizens of our department were forced to leave for forced labor in Germany In memory of the deported workers who died in exile work Victims of Nazism The . . . — Map (db m60254) HM

France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Beziers — Beziers Citizens Murdered
Ici le 20 Aout 1944 avant-veille de libération de Béziers dix biterrois paisibles furent assassines par les hordes Nazies en fuite

Translation by Google Translate (with modifications): Here, on August 20, 1944, two days before the liberation of Béziers, ten peaceful Beziers citizens were murdered by the fleeing Nazi hordes. — Map (db m60209) HM

France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Beziers — Béziers Se Souvient1907 - 2007 — [Béziers Remembers]
En 1907, Béziers a été le théâtre d’evénements exceptionnels liés à la crise de la viticulture. Le 12 mai, plus de 120000 personnes défilent en ville et le 21 juin, pour protester contre les fusillades de Narbonne, un demi-millier de soldats du 17e régiment d’infanterie, mutinés, campent sur les allées Paul Riquet, accueillis avec sympathie par la population. Après leur reddition, ces mutins sont transférés à Gafsa dans le sud Tunisien. 1907 - 2007

Translation by Google Translate (with . . . — Map (db m60210) HM

France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Beziers — Écluses de FonseranesLe Canal du Midi — [The Fonseranes Locks]
Les écluses de Fonseranes constituent certainement l’un de plus majestueux et formidables ouvrages issus de génie creatif de Riquet. Véritable chef-d’oeuvre architectural et esthétique, ce remarquable ensemble monumental fut considéré lors de sa construction comme l’une des merveilles du monde. Après s’être affranchi de la problématique traversée du Malpas, Riquet se heurta à une nouvelle difficulté. Une dénivellation de plus de 21 m séparait en effet Fonseranes de l’Orb qui coule au pied de . . . — Map (db m60263) HM
France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Beziers — Hôtel de Ville[City Hall]
Hier Agora, Forum, Maison communale... aujourd’hui Hôtel de Ville. Au XIII siècle, les Consuls de Béziers, bénéficiant de l’une des plus anciennes chartes communales consenties en Languedoc (1185), édifient une première maison commune. Suivront acquisitions successsive et aménagements : grande porte (1360), salle pour le clavaire (1373), pièce pour conservation du Compoix, pavage du parvis autour de la fontaine (1553), élévation d’une tour avec cloche et horloge (1647). En 1728, on procède à . . . — Map (db m60252) HM
France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Beziers — Ici Naquit BeziersVII Siècle Avant J.C. — Beziers decouvre son acte de naissance.
Durant plusieurs siècles, les alluvions abandonnées par l’Orb dans ses débordements avaient pu laire oublier que site commandait le gué qu’utiliserent les population migrantes et les troupes en armes carthaginoises ou romaines. En 1856, les archéologues de XIX eme siècle mettant a profit l’ouverture du chantier du pont-canal, pouvaient alors estimer la datation du premier habitat organisé qui allait donner naissance à Beziers, il y a 27 siècles. Ils venaient de mettre à jour le squelette d’un . . . — Map (db m60292) HM
France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Beziers — La Chapelle des Recollets
Ici, dans la chapelle des Recollets s’est tenue, du 16 mars au 6 avril 1789, l’Assemblée des Trois Ordres de la Senechaussée de Béziers pour les Etats Generaux du Rouvaume. L’Abbe Gouttes et l’abbe Martin ont été deputes du Clerge : M. Gleises de Lablanque et le Marquis de Gayon (suppléant : le Baron de Jesse) on été députés de la Noblésse. Rey, de Béziers, Rocque, de St. Pons, Mérigeaux, de Pezenas, et Sales de Costebelle, de Lodeve ont été députés du Tiers Estat. Un hommage a été rendu, à . . . — Map (db m60251) HM
France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Beziers — Les Halles[The Covered Market]
Sur cet emplacement etait un eglise romane (XIe siecle) dediee a St. Felix. Au pied de cette eglise : le cimetiere des pauvres. C’est le lieu que choisit Raymond Trencavel, dernier Vicomte de Beziers, pour annoncer a la population qu’il faisait cession de Roi de France de sa vicomte (1247). L’eglies St. Felix est detruite en 1815. Sur l’emplacement du cimetiere sera elevee en 1855 un colonne surmontee d’une statue de l’Immaculee Conception (apres les apparitions de Lourdes). Elles sera . . . — Map (db m60261) HM
France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Beziers — Pepezuc
Statue Romaine que l’on pense représenter l’empereur Tetricus fils (fin du IIIe siècle). réparateur de la voie domitienne dans la légende Biteroise, cette statue symbolise le héros mythique sauveur de la cité. Antérieurement au XIIIe siècle, elle etait erigée a proximité de cet emplacement.

[Translation by Google Translate (with modifications): Pépézuc Roman statue, which is believed to represent the Emperor Tetricus’ son (late third century), repairer of the Via Domitia in . . . — Map (db m60253) HM

France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Beziers — Pierre Paul Riquet(1604 ou 1609 – 1680)
Biterrois, constructeur du Canal due Midi, il trouve la solution permettant d’unir par un canal l’Ocean a la Mediterranee. En 1667, il entreprend les travaux qu’il financera lui meme. Chantier grandiose représentant 15 ans travail et 12000 ouvriers à la tâche. Il meurt mene un an avant la mise en eau du canal... Sa statue lournée vers l’Ouest, con temple son oeuvre.

[Translation by Google Translate (with modifications): Pierre Paul Riqet (1604 or 1609 - 1680) Native of Béziers, . . . — Map (db m60208) HM

France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Beziers — Thomas Jefferson
13 Avil 1743 À Shadwell en Virginie 4 Juillet 1826 À Monticello En Virginie Symbole de l’amitié Franco-Américaine Ambassadeur des Etats-Unis en France 1785-1789 3eme Président des Etats-Unis 1801-1809 Auteur principal de la Rédaction de l’Indépendence Américaine, 4 Juillet 1776. Amoureux de la France. Il voyage, parcourt nos territoires et promeut aux Etats-Unis notre patrimoine – Architecture, terroirs, culture. Humaniste, il partage nos valeurs de liberté. Avec son ami . . . — Map (db m60195) HM
France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Capestang — L’aqueduc de Saïsses[The Saïsses aqueduct]
1688/1689. Ouvrage de Vauban, construit par Colin et Launay. Le canal a été creusé ici à flanc de coteau. Les terres de déblais portent le chemin de halage et servant de digue. En 1715 et 1766, de fortes précipitations ont provoqué des brèches et la désolation en aval de l‘aquaduc. La digue a dû être renforcée et maconnée. La brèche de Capestang survenue lors d’un violent orage le 15 November 1766.

[Translation by Google Translate (with modifications): The Saïsses Aqueduct 1688/1689. . . . — Map (db m60192) HM

France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Capestang — L’épanchoir de PietatThe Pietat Flood Diversion
Ouvrage de basalte, construit après la catastrophe de 1766. Il a été complété en 1776 par l’épanchoir à siphon du fer à mulet du à l’ingénieur Garupuy (monument inscrit). Avec les aqueducs de l;Ale et de Pietart, ils participent à la mise en sécurité du village.

[Translation by Google Translate (with modifications): The Pietat Flood Diversion Built of basalt, constructed following the disaster flood of 1766. It was completed in 1776 [does not translate] engineer Garupuy (listed . . . — Map (db m60191) HM

France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Capestang — L’Hôpital[The Hospital]
Il est mentionné des 1262 dans un faubourg de la ville sur la route de Béziers. Un hôpital est alors un lieu de charité plus que de soins. Celui-ci est aussi un asile sur le chemin de Saint Jacques. Sa présence fut précieuse pendant les crises malariennes des XVIIe et XVIIIe siècles, provoquées par la proximeté de l’étang. Le bâtiment actuel a été reconstruit entre 1746 et 1749.

[Translation by Google Translate (with modifications): The Hospital It is mentioned in 1262 in a suburb of . . . — Map (db m60172) HM

France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Capestang — La fontaine du Théron[The Theron fountain ]
Seules quatre fontaines “d’eau bonne” mis à part les puits, desservaient le village à la fin des années 1950. Celle-ci était la plus ancienne. Située à l’arrivée de la source captée, l’eau s’écoulait dans une galerie souterraine maçonnée et elle avait la réputation d’avoir l’eau la plus fraîche. Une raison suffisante, en pays méditerranéen, pour qu’une fontaine donne son nom à tout un quartier.

[Translation by Google Translate (with modifications): The Theron Fountain . . . — Map (db m60176) HM

France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Capestang — La maison vigneronne[The Winemaker's house]
Exemple de maison vigneronne: Celle du propriétaire exploitant (première moitié du XIXe). La partie résidentielle est bien séparée de la cave surmontée d’un étage auquel la poulie (la carrela) permettait de monter le matériel viticole et la récoite.

[Translation by Google Translate (with modifications): The Winemakers Home Example of a vintner's house: owner-operator (first half of the nineteenth century). The residential portion is separated from the winemaking room which is topped . . . — Map (db m60175) HM

France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Capestang — Le Bassin Rond[The Round Basin]
1861, le vignoble est en plein essor et avec lui le village dont la population a plus que doublé depuis le début de siècle. Pour les 2700 habitants, deux fontaines publiques ne suffisent plus. Une troisième, par souscription, est donc ediflée (rénovée en 1931) ainsi qu’un abreuvoir à bestiaux, déguisé en fontaine urbaine. La Place de la Porte Neuve devient celle du Bassin rond. [Translation by Google Translate (with modifications): The Round Basin In 1861, the vineyard is in full swing and . . . — Map (db m60086) HM
France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Capestang — Le Château de l’archevêque[Castle of the Archbishop]
La présence d’une demeure est attestée dès le XIIe siecle. Au VIIIe l’adjonction d’une courtline avec tours d’angle et les aménagements du logis avec arcs et mâchicoulis en front une forteresse. Sa fonction résidentielle s’affirme aux XIVe et XVe : peinture murale de sa vaste salle d’apparat, spendide planfond peint... Les textes parient d’un palais. Le très riche et très puissant archevêque de Narbonne, seigneur du lieu, y effectue de frêquents sêjours avec ses baggage, se coffres, ses . . . — Map (db m60174) HM
France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Capestang — Le Domaine CASTRES
Une “campagne” au coeur du village. Malgré le patronage officiel de Rouget de Lisle, pour les gens du cru, le “plan de Castres” sert toujours à designer la place et tour le quartier. [Translation by Google Translate (with modifications): Domain CASTRES A "campaign" in the heart of the village. Despite the official patronage of Rouget de Lisle, for the locals, the "plan Castres" is still used to designate the place and in turn the neighborhood.] — Map (db m60084) HM
France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Capestang — Porte de Béziers[The Bezier Gate]
L’enceinte du XIVème siècle, ponctuée de tours de diverses formes, disposait de cinq ports dont certaines avec « tour et maison attenante ». En 1775, les portes dites de Carcassonne, de Saïsses et de Béziers sont remises en état : elles sont en bois de sapin « peint a l’huile d’une couleur brun-rouge » , chacune se compose de deux vantaux, une travers, un guichet au milieu, deux serrures de deux verrous. [Translation by Google Translate (with modifications): The Bezier Gate The rampart of . . . — Map (db m60088) HM
France, Languedoc-Roussillon (Hérault), Colombiers — [Roman Milepost]
Tibère César Auguste Fils du divin Auguste Grand Pontife Revêtu de la puissance Tribunicienne Pour la 33ème fois A refait (la voie) XII (milles) Milliare restitué par le Parc Culturel Du Biterrois Inauguré le 05.09.2009 Michel BARBE, éntant maire

[Translation by Google Translate (with modifications): Tiberius Caesar Augustus Son of the divine Augustus Grand Pontiff In the power Tribunician For the 33rd time A redone (the way) XII (miles) Milepost returned by . . . — Map (db m60193) HM

France, Languedoc-Roussillon (Hérault Départment), Capestang — La collégiale Saint Etienne[The church of Saint Etienne]
Sa construction lancée à partir de la fin de XIIIe siècle, se poursuivit au début de XIVe en provoquant la destruction travée par travée de l’édifice roman de la fin du Xie siécle qui la précédait. De cette première période, it subsiste encore des vestiges, à l’ouest et au sud et des décourvertes archéologiques des années 80 prementtent d’appréhender les dispositions de l’ancien chevet roman. Les dimensions exceptionnelles de l’église actuelle (26,5 m sous voûtes et 46 m de hauteur pour le . . . — Map (db m60055) HM
France, Languedoc-Roussillon (Hérault Départment), Capestang — La maison Lignon[The Lignon house]
La bâtisse actuelle est la version villageoise de cháteau pinardier. Ce bel exemple de maision bourgeoise de l’Age d’or de la viticulture de masse : toit d’ardoises, tourelle (1888) été restauré avec soin par Roger LILLLE. Sur cet emplacement se trouvait encore en 1823 un hôtel particulier XVe en dans son prolongement, jusqu’en 1838, la tour de setier (XIe), principal élément de fortification du village primitif. [Translation by Google (with modifications) The Lignon house The current . . . — Map (db m60057) HM
France, Languedoc-Roussillon (Hérault Départment), Capestang — La maison romane[The Romanesque house]
La maison romane Construite probablement au XIIe siècle, elle a pu être la demeure d’un chanoine (ancienne rue de Chapitre). Au dessus du portall, I’inscription PAX DOMUI...M...AT, sûrement inspirée de l’évangile de Luc, renvoie à sa bénédiction. [Translation by Google (with modifications): The Romanesque house Probably built in the twelfth century, it could be the remains of a canon (former street of Chapitre). Above portal, the inscription PAX DOMUI ... M. .. AT, surely inspired by the Gospel of Luke, refers to his blessing.] — Map (db m60056) HM
France, Languedoc-Roussillon (Hérault Départment), Capestang — Les Remparts[The Ramparts]
Capestang a connu plusieurs enceintes successives pour accompangner sa croissance durant le Bas Moyen Age. Ce vestige appartient à la dernière, construite à la demande de l’archevêque de Narbonne en 1356, en pleine guerre de Cent Ans. L’année précédente, une chevauchée du Prince Noir avait ravagé la region.

[Translation by Google Translate (with modifications): The Ramparts Capestang has experienced several successive enclosures for accommodate growth during the late Middle Ages. This . . . — Map (db m60083) HM

France, Languedoc-Roussillon (Hérault Départment), Capestang — Rafle Du 9 Juin 1944[Roundup of 9 June 1944]
Sur cette place, le 9 Juin 1944, 179 hommes de 18 à 40 ans furent rassemblés puis transférés en Allemagne par des SS qui avaient investi le village en représailles et déjà abattu Pierre Marty près de la route basse de Poilhes. Parmi eus, Joseph Leibowitz n’en revint pas. Le 6, un convoi de résistants du secteur Poilhes-Capestang avait été intercepté à Fontjun (5 tués, 5 blessés côté français) Le 7, 18 patriotes arrêtés, interrogés, torturés, avaient été fusillés sur le Champ de Mars à . . . — Map (db m60054) HM
France, Midi-Pyrénées (Haute-Garonne), Toulouse — Train Fantôme[Ghost Train]
Le juillet 1944, alors que la France se libérait, 580 internés du camp du Vernet d’Ariège et de la prision Saint-Michel – la plupart résistants originaires de toute l’Europe – partirent de Toulouse, sous escorte nazie, dans le tristement célèbre Train Fantôme. Entassés dans des wagons à bestiaux, regroupés à Bordeaux le 9 août 1944 avec 155 autres résistants du Sud-Ouest, ces déportés arrivèrent au camp de concentration de Dachau le 28 août 1944, au terme de deux mois de transport . . . — Map (db m60288) HM
France, Midi-Pyrénées (Haute-Garonne), Toulouse — Un Convoi de Déportation de RésistantsLe 30 juillet 1944
Le 30 juillet 1944 Un convoi de déportation de résistants Et d’au moins 166 juifs, dont 26 enfants, a quitté la caserne cafarelli à Toulouse a destination des camps de concentration De Buchenwald pour les hommes, De Ravensbrück pour les femmes et les enfants, Souvenez-vous des victimes De la barbarie nazie CRIF Midi-Pyrenees l’Association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France. 30 juillet 2004

[Translation by Google Translates (with modifcations): July 30, 1944 A . . . — Map (db m60289) HM

France, Midi-Pyrénées (Tarn), Albi — Hôtel de Fenasse
La maison romane ou Hôtel de Fenasse (XIIe siècle) Ce bel hôtel de la seconde moitié du XIIe siècle fait partie des quelques édifices civils romans de la région Midi-Pyrénées. Il appartenait, à l’origine, à une riche famille albigeoise, les Fenasse. Vers 1300, Guillaum Fenasse fut condamnéé pour catharisme et son hôtel confisqué, devint propriété d’un frère de l’évéque, Béraud de Fargues. Il passa ensuite aux mains du sénéchal de Toulouse avant de devenir propriété d’Etienne Lacombe, riche . . . — Map (db m60350) HM
France, Midi-Pyrénées (Tarn), Albi — Hôtel Reynes(XVIe siecle)
Fleuron de la Renaissance albigeoise, cet hôtel fut contruit pour Roger Reynès, marchand enrichi par le commerce du pastel au début XVIe siecle. À l’intérieur. Une belle cout associe briques et pierres; elle est bordée d’un côté, d’une galerie-loggia à l’italienne et de l’autre, par les bustes de François 1er et de sa seconde épouse, Eléonore d’Autriche. La tour qui surplombe la cour appartenait à l’orignine à l’hôspital Saint-Jacques, situé à l’emplacement de l’actuelle . . . — Map (db m60290) HM
France, Midi-Pyrénées (Tarn), Albi — L’hôtel Séré de Rivières
L’hôtel Séré de Rivières, remanié aux XVIIe et XVIIIe siècles, conserve une belle porte et duex tours d’angle «en echauguette» , caractéristuques de la Renaissance. La famille Séré de Rivières, liée à l’histoire de la ville et au commerce du pastel depuis le XVIe siècle, fut anoblie au XVIIIe siècle. La personnalité la plus illustre de la famille, fut le géneral Raymond-Adolphe Séré de Rivières (1815-1895). Surmonné le «Vauban du XIVe siecle» , il réalisa les place fortes de l’Est de la France . . . — Map (db m60371) HM
France, Midi-Pyrénées (Tarn), Albi — La Temporalité
Le nom de cette rue rappelle l’emplacement du bâtiment de la Temporalité, tribunal des affairs civiles (vols, homicides, coups et blessures) qui permettait à l’évêque, seigneur de la ville, de rendre la justice au nom de son pouvoir temporel. En suivant son tracé, a longe le site de l’ancienne cathédrale avec son cloître et l’on peut mieux saisir les similitudes architecturales entre la cathédrale Sainte-Cécile et le palais de la Berbie.

[English] La Temporalité The name of this street . . . — Map (db m60516) HM

France, Midi-Pyrénées (Tarn), Albi — Le «pont Neuf»ou pont du 22 août 1944 — The “New Bridge”, or the Bridge of August 22, 1944
Prévu dès le XVIIIe siècle, dans le prolongment des lices, ce pont ne sera réalise qu’un siècle plus tard sous le second Empire pour permettre à la route royale de franchir le Tarn. Achevé en 1866, deux ans après le pont de chemin de fer qui lui fait pendant, it témoigne du développement des moyens de communication à l’époque industrielle. Il porte tour à tour les noms de pont Napoléon, pont de Strasbourg, pont Neuf avant de devenir le pont du 22 août 1944, en souvenir de passage d’une . . . — Map (db m60334) HM
France, Midi-Pyrénées (Tarn), Albi — Le bourg Saint-Salvi
Le bourg Saint-Salvi Ce bourg s’est développé aux XIe – Xlle siècles autour de la collégiale Saint-Salvi, à partir d’un anneau de rues commerçantes et artisanales, appelé en occitan «roda de la plassa» , la roue de la place. Le nom occitan de certaines rues évoque ces anciennes activités pelissaria (rues de fourreurs), cotelaria (rue de la courtellerie), sabatar (rue des savetiers), galinaria (rue des vendeurs de poules), payrolaria (rue des chaudronniers). L’ensemble de maisons qui . . . — Map (db m60291) HM
France, Midi-Pyrénées (Tarn), Albi — Le Castelnau
Le Castelnau, désignait «le bourg nouveau»» par opposition au Castleviel, qui constituait le site originel de la ville au début du Moyen Âge. Il s’est développé aux XIIe et XIIIe siècles entre la cathédrale Sainte-Cécile, au nord, et la fontaine de Verdusse, au sud. Ce quartier s’est formé avec l’accord des trois purssances qui dominaient la ville: le comte de Toulouse, l’évêque d’Albi et le vicomte Trencavel. Le tracé régulier des rues révèle un volonté d’organisation de l’espace, visible . . . — Map (db m60372) HM
France, Midi-Pyrénées (Tarn), Albi — Le palais de la Berbie[The Bishop's Palace]
La construction Le nom du palais vient du mot occitan «bisbia» , devenue «verbie» puis «berbie» et qui signiffie évêché. L’édification du palais se déroule en de nombreuses étapes : la construction elle-même s’étale entre 1228 et 1306. Par la suite, et ce jusqu’au début du XXe siècle, le palais subira des aménagements multiple. Durand de Beaucaire (1228-1254) Jusqu’au début de XIIIe siècle, les évêques d’Albi habitent un groupe de maisons proche de la cathédrale romane prété par les . . . — Map (db m60337) HM
France, Midi-Pyrénées (Tarn), Albi — Le palais de la Berbie[Le Bishop's Palace]
Le nom du palais vient de l’occitan bisbia signifiant “évêche”, référence à sa fonction de résidence episcopale. Le bâtiment fut engé entre le XIIIe et le XIVe siècle et connut quelque modifications jusqu’au XVIIe siècle. Il forme avec la cathédrale un ensemble monumental de briques exceptionnal. Cette architecture militaire témoigne de la volonte de l’évêque d’affirmer sa puissance et son autorité en réponse à la dissidence cathare. Les nombreux contreforts hémicylindrique, les . . . — Map (db m60356) HM
France, Midi-Pyrénées (Tarn), Albi — Le pont Vieux[The Old Bridge]
Costruit vers 1040, «pour le profit commun de la ville et l’utilitéé de l’Albigerois» , ce pont permit de développer le quartier de la rive droite, appelé faubourg de Bout-du-Pont ou de la Madeleine et de multiplier les échange. Pont à péage, il comportait un tour-porte fortifiée au centre la chapelle, et à l’extrémité droite le pont-levis et le “ravelin”. Du XIVe au XVIIIe siècle, il porta des maisons sur ses piles qui furent démolies après la terrible crui de 1766. En 1820, pour . . . — Map (db m60336) HM
France, Midi-Pyrénées (Tarn), Albi — Les berges du TarnThe Tarn riverbanks
La rive gauche du Tarn correspond à un quartier peuplé dès le Haut Moyen Âge: le secteur des «Combes» . Ce nom évoque une topographie en forme de gouttière descendant vers le Tarn. Les Combes établissaient un lien véritable avec la rivière marquée alors par une activité commerciale importante. Témoin de l’essor urbain, le pont Vieux, construit au XIe siècle pour répondre à l’accroissement de la circulation et favoriser le commerce, permet le développement du faubourg «du Bout-du-Pont» sur la . . . — Map (db m60352) HM
France, Midi-Pyrénées (Tarn), Albi — Les jardins de la BerbieGardens of the Berbie Palace
Entre 1687 et 1703, Hyacinthe Serrori, premier archévêque d’Albi, aménage un lieu d’a rement dans l’ancienne basse cour de Berbie et transforme la muraille en promenoir. La Berbie perd ainsi son côté défensif et la vie du palais s’oriente vers les rive du Tarn, en accord avec le qoût pour la nature et le pittoresque qui se répardait à celle époque. Les buis finement taillés qui composent le jardin classique dessinent des broderies vegétales qui sont agreméntées de plantations . . . — Map (db m60353) HM
France, Midi-Pyrénées (Tarn), Albi — Les Moulins albigeoisAlbi Mills
Une dizaine de moulins s’égrenaient autrefois sur les deux rives du Tarn. Quatre subsistèrant après la Révolution: les moulins de Gardes, de Lamothe, du Chapitre et le Moulin-Neuf, appele par la suite «Moulins de l’Albigeois» . Un moulin existant déjà sur ce site au XIIIe siècle. Transformé aux XVIIIe et XIVe siècles, il devint le siège d’une minoterie après 1828, complétée par une vermicellerie en 1845. Après avoir connu une période florissante, la Société des Moulins des l’Albigeois cessa . . . — Map (db m60335) HM
France, Normandy (Calvados Départment), Cricqueville-en-Bessin — Pointe du HocHeroic Ranger Commandoes — Colonel James E. Rudder
To the Heroic Ranger Commandoes D2RN E2RN F2RN Of the 116th Inf Who under the command of Colonel James E. Rudder Of the First American Division Attacked and took possession of the Point du Hoc

[French] Aux heroiques Commados de Rangers D2RN E2RN F2RN du 116eme d’Infanterie qui prirent d’assaut la Pointe du Hoc Les 6.7.8 juin 1944 sous le commadement du Colonel James E. Rudder de la 1ere Division Americaine — Map (db m60539) HM

France, Provence-Alpes-Côte dAzur (Var), Aups — Aux Enfants d’Aups Mort pour la France
Aux Enfants d’Aups Mort pour la France (English: The children of Aups, died for France) Abeille, Francois • Archier, Jules • Armelin, Jules • Auzende, Marius • Aymes, Frederic • Bagarry, Francois • Bagarry, Gustave • Bernard, Henri • Bernard, Louis • Blanc, Eugene • Boeuf, Jules • Boniot, Margelin • Borme, Gasimir • Bounic, Louis • Bonic, Lucien • Bourjac, Edouard • Bourjac, Leon Ed • Cablat, Jean • Carvonnel, Jn Bte • Chauvin, Albert • Chauvin, Marius • Chiapello, Leonge • Constantin, . . . — Map (db m61680) WM
France, Provence-Alpes-Côte dAzur (Var), Aups — Declaration des Droits de l’Homme et du Citoyen1789 -1989
Article 1er Les hommes naissent et demeurent libres et egaux en droits les distinctions sociales ne peuvent etre fondees que sur l’utilite commune. Decretes par l’Assemblee nationale dans les seances des 20, 21, 23 et 24 aout 1789. Accepte par le Roi

(English: Article 1. Men are born and remain free and equal in rights. Social distinctions may be founded only upon the general good. Approved by the National Assembly in the sessions of August 20, 21, 23 and 24, 1789. Accepted by the king.) — Map (db m61642) HM

France, Provence-Alpes-Côte dAzur (Var), Aups — L’insurrection de 1851The Insurrection of 1851 — On the Heritage Path
(This marker and monument has three parts; The L'insurrection de 1851 marker, the monument to the insurrectionists, and a monument to the local Aups' victims of WWII.) Sur les Chemins du Patrimoine L’attachement des Varois pour la république et la démocratie s’illustre dans ce monument, édifié en 1881. Il commémore l’épisode crucial de la résistance varoise au coup d’état du 2 décembre 1851, lorsque Louis Napoléon Bonaparte, président non rééligible de la république française depuis 1848, a . . . — Map (db m61676) HM WM
France, Provence-Alpes-Côte dAzur (Var), Pontevès — Passants, Recueillez-vousAux Heros et Martyrs Tombes au Bessillon 27 Juillet 1944
(This marker/monument has two panels) Ici, le 27 Juillet 1944, dix patriotes Résistants enfermés à la prison de Brignoles furent emmenés et maltraités par les nazis qui les chargèrent d’explosifs dans le but de faire sauter le «Jas du Bessillon» pensant qu’il abritait le masquisards. Leur tâche terminées, sur le chemin du retour, ils furent lâchement assassinés a 2 km d’ici au lieu dit «Ste Catherine». Ce même jour dans le maquis du Bessillon les F.T.P.F du camp «Battaglia» 1ère compagnie de . . . — Map (db m61776) HM WM
France, Provence-Alpes-Côte dAzur (Vaucluse), Bonnieux — 7 — Ancien Hotel de Ville ou Hotel de Rouvil
L’hôtel de Rouvil appartenait à une vieille famille de Bonnieux. Cet hôtel particulier est devenu la nouvelle maison commue en 1859, maison commune initialement installée rue Droite «rue étroite et escarpée qui n’est plus convenable au service de la population et aux besoins des services . Pour des raisons similaires, la mairie sera transférée en bas du village en 2006. Une tour devait être construite place de la justice pour y recevoir la nouvelle horloge. Ce projet est abandonné au profit de . . . — Map (db m61977) HM
France, Provence-Alpes-Côte dAzur (Vaucluse), Bonnieux — 8 — BelvedereLou Badareù
Lieu qui offre la plus belle vue sur le bas du village, la plaine agricole, la vallée du Calovon, les villages voisins, les monts de Vaucluse et le mont Ventoux. Ce lieu est l’emplacement de la Chapelle Notre Dame de Sept Douleurs bâtie par la Confrérie des Pénitents Blancs. Elle fut aliénée pendant la revolution et revint à la famille de Rouvil, puis à la collectivité lors de l’achat de l’hôtel. Le 11 juin 1909, un séisme provoqua deux importantes fissures sur la façade ouest de l’èglise . . . — Map (db m61976) HM
France, Provence-Alpes-Côte dAzur (Vaucluse), Bonnieux — Bonnieux
Le nom gallo-romain est Bitrona. On trouve ensuite Castrum Bonilis (Xeme S.) Bonils (XIIeme S.) de Bonilis (XIVeme S.). La forme provençale est Bonieux La préhistoire est ici présente en de nombreux lieux (habitants néolithiques, notamment sur les franges du plateau de Claparedes). L’agglomération gallo-romaine se situait aux abords de la plaine (villas romaines, déterminées en plusieurs lieux): la partie surélevée ayant été oppidum celto-ligure; c’est autour de cette zone mieux protégée . . . — Map (db m61989) HM
France, Provence-Alpes-Côte dAzur (Vaucluse), Bonnieux — 12 — Escaliers Emile Gardon
Emile Gardon (1898 – 1980) a toujours vécu dans la maison familiale qui fait l’angle de cette montée d’escaliers, parfois taillés dans le rocher, et qui vous ramènent a la Vieille Eglise. Il a maintes et maintes fois parcouru ces chemins à pied Vieille Eglaise, Belvédère, rue Droite, les Croix et ...le Luberon à la recherche de son inspiration, de la paix, du silence, de la limpidité qui transparaissent dans son oeuvre. Il est classé parmi les peintres naifs. Il a souvent été considéré . . . — Map (db m61756) HM
France, Provence-Alpes-Côte dAzur (Vaucluse), Bonnieux — 9 — La Vieille Eglise(The Old Church)
Ainsi nommée par les Bonnieulais depuis l’érection au XIXeme siècle d’une nouvelle église au bas du village. Vieille Eglise, donc ou église haute ou encore église Saint Sauveur, elle culmine à 429 m d’altitude. On y distingue une partie romane à l’est. Plus tardivement, son venues s’adjoindre des chapelles latérales. A partir du XIVeme, les papes son en Avignon, Bonnieux est enclave pontificale; l’église s’agrandit au XVeme siècle dans le style gothique provençal, puis au XVIIIeme . . . — Map (db m61759) HM
France, Provence-Alpes-Côte dAzur (Vaucluse), Bonnieux — 14 — Place du Moulin a Huile(Place of the Olive Mill)
Les moulins à huile (appelés «a bras ou a sang», c’est-à-dire à traction animale) étaient nombreux et situés à l’intérieur des remparts. Il est très difficile de les dater, car la technique a peu èvolue au cours des siècles. Dans plusieurs maisons, on retrouve meule et pressoir. Ceux-ci, très bien conservés dans ce moulin, sont de précieux témoins de leur fonctionement. La première pression à froid était pour l’usage de la table, la deuxième pression à chaud pour l’usage domestique, la . . . — Map (db m61758) HM
France, Provence-Alpes-Côte dAzur (Vaucluse), Bonnieux — Rue Droite
Tout au long de la rue, vous pourrez observer sur les façades les traces des anciennes boutiques d’artisans, échoppes d’artisans, estaminets du Moyen Age. Le prétoire, la prison et la maison commune se trouvaient un peu plus bas. La fontaine à rose (ou à godets) desservie par un ingénieux système de récupération d’eau, la dernière cuve se situant au niveau de la rue de la République, fonctionnait encore dans les années 50/60. Lorsqu’elle n’etait plus alimentée, on allait s’approvisionner à la . . . — Map (db m61754) HM
France, Provence-Alpes-Côte dAzur (Vaucluse), Bonnieux — 5 — Rue Voltaire
Anciennement rue des Marchands, c’était l’artère commerçante du village. -Fontaine du cafe, encore un! Il paraît que l’eau (ou l’absinthe...) y était meilleure! La fontaine est adossée à une belle demeure bâtie sur voûte autour des XIVeme et XVeme siècles. -Passage de la juiverie: restauration en 2009. Ce petit espace, dans lequel on confinait les Juifs au Moyen Age, était fermé le soir, ce qui montre qu’ils étaient soumis à une juridiction ecclésiastique spéciale, et seulement tolérés. En . . . — Map (db m61978) HM
129 markers matched your search criteria.
Click to map all markers shown on this page.
Click First to browse through the results shown on this page.   First >> 


•••
More Search Options
 
Markers
Near You

 
Categories

 
States & Provinces

 
Counties
Click to List


 
Countries

Page composed
in 180 ms.

 
 
 
 
 
 
 
To search within this page, hold down the Ctrl key and press F.
On an Apple computer,
hold down the Apple key and press F.